Critique de film : Justice League de Zack Snyder

Pendant un certain temps, il a semblé que vous ne pouviez pas vous connecter à Twitter sans voir le hashtag #ReleaseTheSnyderCut tendance pendant des jours. Après une longue campagne de quatre ans sur les réseaux sociaux, l’armée de fans dévoués de Zack Snyder a enfin réalisé son souhait avec la sortie de la propre version du réalisateur du cinquième film de DC’s Extended Universe (DCEU), sorti pour la première fois en 2017.

La Justice League de Zack Snyder est dédiée à la mémoire de la fille du réalisateur Autumn, décédée en 2017. La tragédie a été largement considérée comme la raison du souhait du réalisateur de se retirer du projet original pendant la post-production, mais en réalité, le film avait déjà été gâché par des changements majeurs par Warner Brothers avant et pendant le tournage. Pourtant, nous avons maintenant une nouvelle version de cette histoire, mais cela valait-il vraiment la peine d’attendre ?

Un film inspiré des autres épisodes

Le principe est à peu près le même qu’avant. Après la mort de Superman (Henry Cavill), Bruce Wayne / Batman (Ben Affleck) et Diane Prince / Wonder Woman (Gal Gadot) recrutent Flash (Ezra Miller), Aquaman (Jason Momoa) et Cyborg (Ray Fisher) pour former la Justice League et protégez le monde de Steppenwolf et de son armée de Parademons. Pour réussir dans leur quête, la Ligue doit empêcher Steppenwolf d’obtenir les trois boîtes mères et détruire leur monde et tout ce qu’il contient.

Voici la bande-annonce de ce film en anglais :

À quatre heures, la version de Snyder représente le double de la durée de fonctionnement du film original, ce qui expliquerait pourquoi Warner Brothers aurait initialement voulu le sortir en mini-série. Pourtant, le film est divisé par Snyder en plusieurs chapitres, ce qui le rend beaucoup plus facile à digérer.

Une œuvre parfaitement réalisé

Snyder a souvent recours à ses scènes au ralenti et à son humeur sombre générale ici. Il nous donne un film qui est bien loin du film de 2017 tant décrié qui avait souvent l’impression d’essayer trop fort, et surtout d’échouer, de rivaliser avec le ton plus jovial du MCU. Pour les fans du réalisateur, c’est sans aucun doute le genre de choses qu’ils attendaient de cette nouvelle version et c’est exactement ce qu’ils ont obtenu. Cela vaut également la peine de dire qu’il n’est pas nécessaire d’être fan de Snyder ou de ses techniques de cinéma pour apprécier le fait qu’il est en effet un auteur de bonne foi avec une base de fans dédiée et une signature et un style définis. Que ses détracteurs le veuillent ou non, ses films restent donc recherchés et très attendus.

Étonnamment, il y a beaucoup plus à apprécier ici que vous ne l’imaginez. Les scènes de combat sont évidemment plus longues, plus grandioses et plus élaborées. Ceux qui jusqu’à présent ne sont pas convaincus par le travail de Snyder ne trouveront rien de nouveau ici, mais les fans ne manqueront pas de répéter chaque minute supplémentaire de cette saga gigantesque de quatre heures.

Anna T.

Le cinéma est pour moi l'art le plus subtile parmi tous. J'ai tenté une carrière plus jeune et j'ai foulé les planches mais sans succès. Mais mon amour pour la scène, la réalisation n'ont pas diminué. J'essaie de vous transmettre un peu de ma passion par l'intermédiaire de mes billets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *