Operation Mincemeat : c’est l’histoire d’espionnage que nous attendions

Le réalisateur de Shakespeare In Love, John Madden, présente un drame captivant en temps de guerre dans son dernier film. Mettant en vedette Colin Firth (The King’s Speech), Matthew Macfadyen (Succession) et Jason Isaacs (The Death Of Stalin), Operation Mincemeat est basé sur le livre du même nom de Ben Macintyre et raconte l’histoire improbable mais vraie de l’une des plus audacieuses opérations de tromperie de la Seconde Guerre mondiale.

Nous sommes en 1943. Les forces alliées sont déterminées à briser l’emprise d’Hitler sur l’Europe alors qu’elles prévoient de lancer un assaut sur la Sicile occupée par les nazis. Encouragés par le succès de l’opération alliée de décodage à Bletchley Park, le Premier ministre Churchill et l’amiral John Godfrey (Isaacs) font appel à Ewen Montagu (Firth), un avocat dont la femme a dû fuir en Amérique avec leurs enfants. Fait intéressant, la femme ici est juive, mais aucune mention n’est faite de la judéité de Montagu lui-même. Un autre assistant est Charles Cholmondeley (Macfadyen), un lieutenant d’aviation brillant, mais réservé de la RAF qui pleure la perte de son propre frère au combat.

Une histoire riche en rebondissement

Montagu et Cholmondeley prévoient d’acquérir un cadavre non réclamé à la morgue de la ville et de l’utiliser pour tromper les forces allemandes en leur faisant croire que les Alliés envahiraient la Grèce et la Sardaigne, plutôt que la Sicile. Plus tard, le duo fait appel à l’employé du gouvernement Jean (Kelly Macdonald) pour aider à construire une fausse identité pour le cadavre, car le corps doit être mis en place avec de faux papiers pour tromper les nazis.

Voici la bande-annonce de ce film en anglais :

Soutenue par des performances palpitantes d’une distribution inspirée, Operation Mincemeat fait exactement ce qu’on attend d’elle. 

Les fans seront probablement conquis par ce film d’espionnage

Madden et la scénariste Michelle Ashford nous conduisent à travers les clubs privés enfumés de Londres, les salles de danse et les clubs de jazz peuplés d’une foule hétéroclite de Londoniens résilients, jeunes et moins jeunes.

Il y a beaucoup à apprécier dans cette tranche magnifiquement superposée de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, même si certains des éléments les plus romantiques semblent exagérés. Pourtant, Madden nous a donné un drame habilement exécuté plein de rebondissements passionnants. C’est l’histoire d’espionnage que nous attendions.

Anna T.

Le cinéma est pour moi l'art le plus subtile parmi tous. J'ai tenté une carrière plus jeune et j'ai foulé les planches mais sans succès. Mais mon amour pour la scène, la réalisation n'ont pas diminué. J'essaie de vous transmettre un peu de ma passion par l'intermédiaire de mes billets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.